Signalé par Pierre Paresys, Vice Président de l’USP, cette information atterrante publiée sur Egora :

Rapt de données médicales aux Etats-Unis

A.C.
Alors que l´informatisation de la santé en France, notamment via le Dossier pharmaceutique (DP) et la relance du Dossier médical personnel (DMP), suscite de nombreuses inquiétudes quant à la sécurité du stockage de données personnelles sur ordinateur, l´une des instances sanitaires locales des Etats-Unis, en Virginie, vit un scénario digne de Hollywood.
Le 30 avril, des hackers ont piraté le site Internet du Prescription Monitoring Program (PMP, programme de contrôle des prescriptions) de l´Etat, et en ont extrait les données de 8 257 378 patients, dont ils ont ensuite effacé les originaux.
Ces données comprennent non seulement des informations sur plus de 35 millions de prescriptions médicales, mais aussi des éléments personnels comme les numéros de sécurité sociale ou les informations inscrites sur le permis de conduire des patients.
Dans un message laissé sur le site du PMP, les hackers demandent une rançon de 10 millions de dollars en échange de la restitution des dossiers, en menaçant de les vendre au plus offrant si cette somme ne leur est pas versée dans les sept jours.
Cette affaire pourrait relancer la polémique sur « l´inviolabilité » du DMP, plusieurs fois évoquée par Roselyne Bachelot comme un point-clé de l´adhésion des usagers à ce projet maintes fois reporté et désormais prévu pour l´année 2010.
Source : (www.egora.fr)